LA RIVIERE ET SON SECRET, Zhu Xiao-Mei


Des camps de Mao à Jean-Sébastien Bach : le destin d’une femme d’exception

Editions Robert Laffont

Dans la Chine de Mao, Zhu Xiao-Mei, jeune élève du Conservatoire de Pékin, est un  » être de mauvaise origine « . Elle s’efforce de devenir une bonne révolutionnaire mais est envoyée en camp de rééducation. Là, elle réussira l’impossible : parvenir à jouer à nouveau la musique « décadente » qu’elle chérit. S’en suit un difficile exil aux Etats-Unis, puis en France, une carrière tardive qu’elle dédiera à quelques compositeurs uniquement : Mozart, Beethoven, Schubert, et Bach surtout.

A lire bien-sûr en écoutant son interprétation des Variations Goldberg !

Et vous, qu’en avez-vous pensé ?

Publicités

Une réflexion sur “LA RIVIERE ET SON SECRET, Zhu Xiao-Mei

A vous la parole !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s