Archives

RENAUD La ballade nord-irlandaise – exercice pour revenir rapidement au talon [moyen]

Cette chanson alterne le plus souvent trop notes courtes / une note longue. Cette configuration vous amène très rapidement à être coincé à la pointe. Pour l’éviter, il faut, après chaque ronde, faire un poussé vif pour revenir sous le milieu (soyez léger, n’appuyez pas sur la baguette). Puis, restez bien à cet endroit pour les 2 notes suivantes, càd maîtrisez votre mouvement et ne vous laissez-pas aller à un grand tiré qui anéantirait votre effort précédent. Ainsi vous pouvez commencer la ronde sous le milieu. Soyez tout de même économe pendant cette ronde !

Donc, en cours de morceau :

– ronde tiré : sous le milieu -> pointe, économe, léger

– noire poussée : pointe -> sous le milieu, vif, léger

– noire tirée : sous le milieu, peu d’archet, archet lent

– noire poussée : sous le milieu, peu d’archet, archet lent (si toutefois vous voyez que vous n’êtes pas parvenu sous le milieu, vous pouvez profiter de ce poussé pour vous y rendre)

Pour la 1ère mesure, partez déjà sous le milieu et jouez les 3 noires avec peu d’archet.

Je vous propose 3 rythmes différents, du plus régulier pour commencer à travailler les doigtés et la prudence dans la gestion d’archet, au plus irrégulier, plus ressemblant à la chanson originale.

Pour les doigtés :

– le 3ème doigt est à son emplacement habituel pour do grave et sol

– sur la corde de  : 1er doigt à son emplacement habituel pour mi, 2ème doigt à 1/2 ton du 1er = serré pour fa

– sur la core de la : 1er doigt en extension arrière près du sillet pour si b, 2ème doigt à 1 ton du 1er = écarté pour do.

– exercices 2 et 3 : 3ème doigt seul pour do, le laisser posé un peu pendant le fa afin de bien sentir l’écart nécessaire.

– exercice 4 : 3ème doigt seul pour sol.

RENAUD La ballade nord-irlandaise-1

Publicités

RENAUD Le petit chat est mort – accompagnement – exercices d’archet [moyen]

Je vous propose non pas la partie chantée, mais la partition d’accompagnement des violons tout au long de la chanson. Ainsi, vous pourrez travailler de façon agréable deux coups d’archets : le portato et le staccato très au talon.

Après 4 mesures d’introduction, vous pourrez ainsi travailler à B le portato (cf  BEETHOVEN La marmotte) : utilisez une moitié d’archet pour chaque note.

La partie C se joue très staccato très au talon (presque sous votre index), en commençant toujours par un contre-temps poussé.

Et c’est reparti pour du portato dans la partie interlude D. Pour ceux qui en auraient un peu assez des exercices, j’ai également mis la mélodie d’accordéon (les 2 « D » se superposent).

On retrouve ensuite en B’ le portato du début qui accompagne le couplet, puis en C’ le staccato du refrain, repris cette fois-ci 4 fois de suite.

RENAUD Le petit chat est mort-1RENAUD Le petit chat est mort-2