Archives

VERDI – Chœur des bohémiens de La Traviata [difficile]

Un peu de 3ème position, un peu de demi-position, un soupçon de pizz main gauche, pas mal de triolets, beaucoup de notes piquées.

Voici une mise en scène gourmande tout à fait originale !

Choeur_des_bohémiens-1

Choeur_des_bohémiens-2

(Je rappelle que toutes les partitions de ce site sont écrites, arrangées, simplifiées, bidouillées par moi, donc vous pouvez constater de légères différences avec une autre partition ou avec l’enregistrement. Par exemple, sachant que les violons II font 2 pizz mesure 4, je vous ai mis 2 pizz main gauche pour le plaisir  et l’entraînement !)

Une grosse difficulté est de maintenir la précision de l’attaque de toutes ces notes piquées. Prenez un tempo modéré qui vous permet de maîtriser votre archet, de bien l’arrêter avant chaque note suivante. Par ex, n’oubliez pas d’écourter un tout petit peu la blanche pointée mesure 2 afin d’obtenir une attaque précise de la note suivante. Ne cherchez pas à faire sauter l’archet (sauf si vous êtes déjà un as du volant !).

Mesure 4 pizz main gauche : soulevez tout de suite l’archet après le 1er mi ; laissez le 1er doigt posé sur mi ; pincez les cordes de sol et ré avec le petit doigt rond ; puis veillez à repartir arche posé.

Mesure 6 et suivantes : pour une simplification de lecture, j’ai noté la 1ère note des triolets en noire, il aurait plus juste de noter croche – demi-soupir – croche : faites-la donc très courte. Le même coup d’archet tire-tire et pousse-pousse est utilisé chaque fois que l’on a ce motif rythmique.

Fin mesure 9 : bien soutenir la blanche, ce n’est pas facile en allant vers la pointe. Le pousse-pousse de la mesure 10 vous ramène en légèreté en-dessous du milieu où vous maîtrisez mieux le piqué.

Mesures 13 à 16 : 3ème position, 1er doigt avancé juste derrière le 2ème doigt.

Mesures 17 à 19 : retour en 1ère position, puis demi-position, puis 1ère. Même si c’est piano, allongez l’archet car les changements de corde prennent de la place, et la détente côté droit favorisera la détente côté main gauche. Pour le crescendo, rajoutez du poids à la longueur d’archet.

Mesure 20 et 21 : la 1ère note tirée vous emmène à la pointe, d’où vous pouvez faire un bel accent poussé à grand renfort d’index droit et action du poignet pour donner une impulsion, une bonne vitesse à l’archet. Ne mettez de poids de toute votre main (des autres doigts) ni de tout le bras, ça deviendrait grossier.

Mesure 27 : accents avec bcp de vitesse d’archet pour rester élégants.

Mesures 28, 30, 32 : l’archet est simplement arrêté après la 2ème note de la liaison qui est donc écourtée, ne cherchez pas à faire qqchose de spécial sur cette note : elle ne doit pas être mise en valeur, l’appui est sur la 1ère note de la liaison, il y a plutôt un effet de mini decrescendo.

Mesures 29, 31 : posez bien la dernière note pour faire le contraste avec les deux notes piquées précédentes.

Mesure 34 : il faut vraiment se concentrer pour faire les notes piquées après les liaisons ! Côté main gauche, dans les liaisons, le plus important à assurer est la 1ère note autour de laquelle le motif s’enroule.

Mesures 43 à 46 : la croche avant les doubles doit vous emmener en très peu de temps à la pointe, donc mouvement vif du poignet droit. Indispensable pour pouvoir ensuite enfiler toutes les doubles sans qu’elles soient complètement coincées !

Mesures 47 à 50 : 3ème position. Le doigt support qui doit absolument être juste est le 2ème (si). Effet, le 1er doigt n’a pas toujours la même position, ni le 3ème. Enfin, mettez un petit appui sur le si de la descente en doubles de façon à générer un decrescendo sur cette descente, le mi de l’arrivée est donc la note la moins forte, puis vous relancez la machine dans les notes piquées suivantes. (d’où la notation avec la 1ère croche séparée)

Mesure 51 : gros ralentissement ! on s’étale ! écoutez l’enregistrement !

…la suite, vous connaissez maintenant…

Mesures 77 et 78 : accélérez, crescendo, archet de plus en plus grand, grande détente du poignet sur les croches !

Mesure 79 : tremolo à ne pas faire en-dessous du milieu, mais au-dessus, en utilisant bcp le poignet.

Mesure : 80 : clac ! clac ! tout l’archet et c’est fini !

Merci pour vos commentaires ! Est-ce que mes remarques vous aident ?

Publicités

Jean de Florette (J-Cl Petit, d’après un thème de Verdi) [moyen – difficile]

Troquez l’harmonica contre le violon !

Les doigtés notés utilisent la 3ème position pour les plus avancés.

En bonus, une version en duo, ainsi que l’ouverture de La force du destin de Verdi dont s’est inspiré Jean-Claude-Petit.

Mélodie principale jouée uniquement en 1ère position = niveau moyen

Mélodie principale jouée en 1ère et 3ème positions = niveau difficile

Accompagnement = niveau difficile

Jean de Florette-1

Jean de Florette - duo-1

Jean de Florette - duo-2