Archives de tags | violin

GOLDMAN Et l’on n’y peut rien [difficile]

Niveau difficile à cause de la tonalité et de la vitesse bien sûr. Ne pas s’encombrer de coups d’archets particuliers à cette vitesse : tout détacher… La tonalité orginale, la b M , n’est pas commode et sollicite beaucoup le petit doigt. J’ajoute la partition transposée en laM et solM, qui tombent mieux sous les doigts, si vous jouez seul.

GOLDMAN Et l’on n’y peut rien – tonalité originale la b M

GOLDMAN Et l’on n’y peut rien – transposé SolM

GOLDMAN Et l’on n’y peut rien – transposé LaM

 

Mansfield T.Y.A. Fantômes (partie de violon) [challenge]

 

Techniques particulières utilisées dans cet accompagnement :

  • les octaves
  • les harmoniques artificielles, dérivées du doigté des octaves
  • les doubles cordes
  • 3ème position (et rétrogadation en 2nde et 1ère par octave)

En plus de ceux écrits sur la partition, quelques conseils :

  • mes. 21 : laisser les doigts 1 et 4 posés puis descendre le tout d’1 ton pour la mes. 22, idem mes. 23.
  • jouer les doubles cordes sans restreindre la quantité d’archet, et avec du poids, du corps.
  • la dernière harmonique se joue sur les cordes de ré et sol en montant en IVème position.

Partition format pdf : MANSFIELD TYA Fantômes – vl