Archives de tags | violin

GLADIATOR Earth [moyen]

Si ce morceau n’est pas très difficile côté main gauche, il vous faudra cependant bien ouvrir l’oreille pour parfaire votre timbre. Malgré les nombreux changements de corde, il s’agit de garder un bon contact avec la corde pour obtenir un son dense, quelque soit la nuance. Dans un 1er temps, ne cherchez pas à jouer piano, mais plutôt forte afin de chercher ce timbre dense.

Vérifiez la tenue de votre archet : votre pouce et votre petit doigt sont-ils bien arrondis ? Votre index est-il un peu séparé du majeur ? Votre poignet n’est-il pas trop cassé, afin de pouvoir transmettre le poids de votre bras à la baguette ? Vérifiez le point de contact de l’archet sur la corde : n’est-il pas trop près de la touche ?

Ne négligez pas la densité des notes plus courtes (croches) : elles doivent être bien présentes. Portez-leur une attention particulière. Cela ne signifie pas qu’il faille leur donner beaucoup de longueur, mais surtout du poids.

Ne négligez pas la fin d’une note longue : maintenez la densité jusqu’au bout du bout de la durée de la note.

N’accélérez pas le tempo : pour vous aider, visualisez l’ambiance dramatique du film.

Pour les deux dernières lignes, le tempo étant lent, il vous faudra la totalité de l’archet, y compris les extrêmes, particulièrement côté talon. Allez jusque sous votre index, sans hésiter ni alléger, afin de ne pas ralentir l’archet dans cette zone à risque. Il y a beaucoup de poids dans cette zone : si l’archet est ralenti, ça grince ! Mais si l’archet n’est pas ralenti au changement de sens, vous obtenez une belle nuance forte et timbrée. Pour maintenir la nuance forte côté pointe, c’est votre index qui transmettra le poids de votre bras, poids que vous laissez descendre depuis votre épaule bien descendue dans son articulation.

GOLDMAN Et l’on n’y peut rien [difficile]

Niveau difficile à cause de la tonalité et de la vitesse bien sûr. Ne pas s’encombrer de coups d’archets particuliers à cette vitesse : tout détacher… La tonalité orginale, la b M , n’est pas commode et sollicite beaucoup le petit doigt. J’ajoute la partition transposée en laM et solM, qui tombent mieux sous les doigts, si vous jouez seul.

GOLDMAN Et l’on n’y peut rien – tonalité originale la b M

GOLDMAN Et l’on n’y peut rien – transposé SolM

GOLDMAN Et l’on n’y peut rien – transposé LaM