Archives

Une puce, un pou [facile]

Chanson enfantine pour travailler l’arpège de fa majeur.

Il n’est pas indispensable de travailler la gamme de Fa M avec ses extensions arrière du 1er doigt, car précisément ces notes ne sont pas utilisées dans la chanson. Jouez cette chanson quand vous êtes familiarisé avec la position du 2ème doigt proche du 1er, et que vous commencez à poser les doigts seul, c’est-à-dire sans poser les doigts intermédiaires. Cela suppose qu’ils soient un peu musclés.

Travaillez les deux arpèges avec les doigtés écrits, chacun en boucle (au bas de la partition). Pour le 1er, le fa 2ème doigt reste tout le temps posé ; avancer le 3ème doigt seul pour le do.

Une puce, un pou-1

Publicités

Qui peut faire de la voile sans vent [moyen]

Vos premières extensions du 3ème et 4ème doigt – rythme ternaire

Si vous ne comprenez pas la notation en 6/8, voici une version en 3/4. Ensuite, faites la correspondance suivante : une noire en 3/4 = une croche en 6/8 ; une blanche pointée en 3/4 = une noire pointée en 6/8. Ainsi, quand vous jouez rapidement en 3/4 en battant à la blanche pointée (c-à-d 1 temps sur 3), c’est comme si vous jouiez en 6/8 en battant à la noire pointée.

Pour les doigtés, il y a un mélange des deux positions du 2ème doigt : écarté du 1er pou fa # et si grave, proche du 1er doit pour do aigü. A la fin, écartez le 3ème doigt du 2ème pour faire le do # grave, puis écartez le 4ème doigt du 3ème pour faire le ré #. Basculez bien le coude vers l’intérieur (vers le nombril).

Qui peut faire de la voile sans vent-1

Se canto que canto [facile]

Dans une mesure, tous les temps n’ont pas la même valeur / force / importance. Il y a des temps forts et des temps faibles. Si on danse sur la musique, on posera le pied sur un temps fort, on le lèvera sur un temps faible.

Dans une mesure à 2 temps, le 1er temps est un temps fort, le 2ème est un temps faible.

Dans une mesure à 3 temps, le 1er temps est fort, les 2ème et 3ème sont faibles.

Dans une mesure à 4 temps, les 1er et 3ème temps sont forts (le 1er l’est plus que le 3ème), les 2ème et 4ème sont faibles (surtout le 4ème).

Voilà pour la musique classique. En rock, pour donner du swing, du mouvement, la batterie accentuera particulièrement les temps faibles. (poum sur 1 et 3, tchak sur 2 et 4 !)

Au violon, le principe général est de pousser les temps forts et de tirer les temps faibles. La chanson commence sur un temps faible (3ème temps) : on part en levée, donc en poussant. Cela explique aussi les 2 liaisons.

Se_canto_que_canto-1